Ce n’est pas toujours facile de nous aimer et de nous accepter tel que nous sommes.

Il y a des aspects de nous-même, que ce soit physiques ou psychologiques, que nous n’apprécions pas et qui nous dérangent.

Nous les rejetons en bloc et faisons tout pour les camoufler ou les changer. Ou bien nous nous y accommodons car c’est le plus simple pour nous.

Par ailleurs, il a des aspects de notre personne que nous ne voulons pas du tout admettre et nous faisons tout pour lutter contre notre vraie nature.

Nous avons poser de tels jugements sur nous-même que nous refoulons littéralement certaines de nos tendances.

En psychanalyse on parle de tendances libidinales ou agressives.

C’est à dire que nous ressentons un attrait (désir) ou une aversion (rejet) qui nous paraissent tellement inacceptables à notre conscience que nous les refoulons dans notre inconscient.

Or, ce que nous refoulons ressort sous forme de symptômes nous dit Freud.

Alors, faut-il accepter toutes nos tendances et leur laisser libre cours?

Quelque fois oui, mais pas toujours.

La clé pour se libérer de cela est tout autre: il s’agit simplement de les reconnaître, de les accepter et de travailler dessus en en parlant.

C’est un des rôles du psychologue que de nous accompagner dans la verbalisation et la libération de nos tendances perturbatrices.

A très bientôt,

Carlina Magnan

7 Partages
Partagez7
Tweetez
Partagez